yoga, méditation, qi gong, respiration, détente, relaxation, colonne vertébrale, articulations, médecine chinoise, point d'accupuncture
VIVRE LE MOMENT PRESENT

N’essaie pas que ce qui arrive arrive comme tu veux, mais veux ce qui arrive comme il arrive, et tu couleras des jours heureux. (Épictète)

 
 
 

 
 
 
 


Il peut sembler facile de vivre le moment présent. Mais est-ce vraiment le cas ? Maintenant que l’avenir est incertain et peut être même angoissant.
Avant le Covid nous vivions dans une société ultra-rapide qui nous propulsait vers l’avenir à une vitesse folle, mais tout cela se révèle très éphémère en ce moment d’arrêt et de confinement!


Nous nous sommes comme suspendus dans le temps mais les peurs sont là et ce sont des portes qui vont nous aider à transcender nos valeurs construites sur du sables, elle vont nous mener à plus d’authenticité autrement dit vers nos vraies valeurs en phase avec le mouvement de la vie.

Encore faut-il les regarder en face et sentir cette opportunité unique de les reconnaitre et de les aimer.

Voir aussi l’irréalité de ces peurs qui menacent notre existence.


Pouvons-nous améliorer notre vision de la vie malgré les évènements extérieurs ?

 

Vivre le moment présent peut être une force véritable car nous rejoignons la vérité de la vie qui a été manipulée bien souvent dans tous les domaines de notre vie.
Depuis longtemps, la tradition orientale a découvert toute la sérénité qui découle du calme intérieur. Il s’agit notamment de la méditation.
Retrouver son regard d’enfant
Chaque jour, lorsque nous sortons nous aérer, arrêtons-vous quelques instants.
Imaginons que nous avons l’éternité devant nous.
Nous pourrions alors découvrir de petits détails que nous avions ignorés jusqu’alors.
Un oiseau est perché sur une branche, la douce brise du vent nous caresse le visage, le vert des forêts…


Ne pas vivre dans l’avenir
A travers ces temps d’intériorité, nous sommes invités à lâcher nos projections dans l’avenir, ce qui n’empêche pas de réaliser certains objectif. Mais lorsque nous nous projetons dans le futur, les doutes, les peurs, les projections, nos blessures se mettent en scène et nous oublions de respirer, nous oublions de goûter ce que nous avons déjà.
Ici nous pouvons prendre plus de plaisir au quotidien, à réaliser les objectifs qui nous sont chers et accueillir les peurs qui nous assaillent et que nous ne pouvons plus dissimuler par nos distractions multiples.

Soyons à l’écoute de nous-mêmes
Il n’est pas si difficile d’améliorer l’écoute que nous avons de nous-mêmes.
Pourtant, pour être heureux, nous devons être à l’aise avec nos choix, nos valeurs profondes et tout ce que nous sommes.
Malheureusement, nous éprouvons souvent des difficultés à notre sujet.
Qui n’entretient pas de doutes ? Qui s’apprécie vraiment à sa juste valeur ?
Donnons nous le droit de faire des erreurs et de ressentir la vie (l’amour) qui soutend toutes nos expériences, le jugement arrive très vite mais dans la méditation, nous revenons à cette confiance, ce socle stable, ce soleil intérieur qui jamais ne nous juge. 


Acceptez ce que nous sommes dans nos limites et notre grandeur


Il nous a probablement été donné de rencontrer des personnes révoltées, agressives, qui dirigeaient continuellement leur colère contre des détails de leur passé.
Ces personnes entretiennent une inépuisable révolte intérieure, elles revendiquent, elles corrigent, elles contrôlent, elles veulent toujours avoir raison, empoisonnent leur existence et tourmente leur entourage, elle recherchent sans cesse, comme un gouffre sans fond d’être rassurées et d’avoir des garanties sécuritaires pour la vie.
Et si nous reconnaissions tous ces traits en nous même, dans une diverse mesure certes, mais c’est le moment de le reconnaitre en nous et d’envoyer de l’amour à ces parties de nous qui se retrouvent d’ailleurs dans chaque être humain (mais dans des contextes, des mesures et des expressions différentes), car il y a toujours cette même peur sous-jacente de ne pas se sentir existé, reconnu et aimé. Nous connaissons cela!

Notre mental-égo se bat et se défend continuellement mais nous pouvons prendre de la distance et regarder avec compassion notre personnage qui est mû par la peur de disparaitre et qui considère l’autre comme un danger potentiel.
Lorsque nous acceptons, accueillons, reconnaissons, nous prenons de la distance, nous cessons de nous battre d’abord avec nous-mêmes.
Nous nous permettons ainsi de comprendre nos émotions et de les apprivoiser au lieu de pointer du doigt vers l’extérieur, Sachant que l’extérieur est notre serviteur car il nous miroite ce que nous refusons de voir à l’intérieur.
Les conséquences positives sont innombrables. L’acceptation fait diminuer l’anxiété, l’aigreur, la culpabilité et nous ramène à la réalité ainsi qu’à notre force vitale.
L’amour de nos limites permet de mieux nous connaître, d’arrêter de nous juger trop sévèrement et de nous heurter continuellement à des situations que nous ne pouvons changer et dont nous tenons les autres pour responsable.


Les pensées anti-zen


L’être humain dispose de l’incroyable faculté d’imaginer avec force détails son avenir.
Mais que se passe-t-il lorsque notre avenir nous obsède, lorsque nos inquiétudes se multiplient ?
Nous empoissonnons notre présent.
Nos pensées négatives sont souvent insidieuses.
Heureusement, nous pouvons en prendre davantage conscience, histoire d’éviter qu’elles ne nous tourmentent.
Car ce sont nos pensées qui nous empêchent de nous arrêter et qui nous font imaginer le pire.
Ce sont à travers nos pensées que nous nous comparons aux autres, que nous nous insatisfaisons de ce que nous sommes et de ce que nous vivons.
Notre manière d’interpréter les événements peut être source d’anxiété et de détresse.
Si vous nous nous disons que nous ne réussirons jamais, si nous avons peur de ce que les autres penseront de nous, nous perdrons pied.
Nous ne vivrons plus dans le moment présent mais dans un avenir négatif et peu réaliste.
Le présent est le seul véritable moment qui compte.
Nous pouvons porter plus d’attention à notre monologue intérieur, pour voir s’il ne nous tyrannise pas de temps à autre.
Cultivez le moment présent

Octroyons-nous des périodes de silence, elles favoriseront le contact avec vous-mêmes.
Privilégions les activités qui nous aident à faire la paix avec vos préoccupations et le stress, comme l’exercice, la méditation, créations artistiques, etc.
Enrichissons l’ambiance de notre demeure, pour mieux vous dorloter (décoration, musique douce, encens, etc.)
Pensons à tout ce que nous avons au lieu de nous mécontenter de ce que nous n’avons pas..
Apprivoisons le quotidien, car chaque minute qui passe gagne toute la valeur de la vie. Nous verrons combien nos activités banales prendront de la valeur si nous nous concentrons sur l’essentiel: vivre !

 

Et 5 voies complémentaires sur le sujet:

 

Éprouver de la gratitude pour ce que nous avons est le meilleur moyen d’obtenir encore davantage !
Pensons à tout ce que nous avons plutôt que de vous plaindre de tout ce que nous n’avons pas, laissons la magie de la vie opérer.
Nous vivons chaque jour de nombreux petits succès. Prenons le temps de savourer chacun d’eux à sa juste valeur.
Le fait de reconnaître tout ce que nous possédons présentement, cela vaut aussi pour nos relations, est une grande source de richesse et de bonheur. Il est facile d’oublier tout ce dont la vie nous gratifie.

 

 NOUVELLE VIDEO YOUTUBE : 

https://youtu.be/3xRsqs3z5UY