yoga, méditation, qi gong, respiration, détente, relaxation, colonne vertébrale, articulations, médecine chinoise, point d'accupuncture
Créer un site internet
RESTER DANS UNE VISION OPTIMISTE ET CENTREE FACE AU CHAOS
LA LUMIERE DISSIPE LES TENEBRES
 
 
Bonjour les yogis, voici une vidéo pour rester dans une lecture positive face aux tumultes extérieures. Travailler notre confiance intérieure, notre axe solide qui nous tient debout et serein et qui laisse notre joie de vivre renaître de ses cendres :
 
 
https://youtu.be/j3ucr3VFaIs 
 
 
 
 
Chacun de nous, même à notre insu, est animé d’un besoin viscéral d’aimer et d’être aimé, autrement dit de se sentir vivant ! Forcément, puisque c’est notre nature profonde.
A l’être qui ne se connaît pas et ne s’aime pas, il devient vite impensable et impossible d’offrir des intentions ou des attitudes aimantes, tant pour lui-même que pour le monde. Il en résulte des conflits intérieurs et extérieurs qui nous blessent, en assombrissant souvent notre qualité de vie.
L’être humain dans la séparation ne peut pas donner l’Amour qu’il n’a pas ressenti pour lui préalablement. Il ne peut qu’être tenté d’en demander ! Et ce n’est pas dans notre égo, notre personnalité toujours changeante que l’on pourra faire l’expérience de l’amour. Au plus nous donnons de l’importance et de la vérité à notre personnage, qui n’a pas de réalité propre puisque c’est un ensemble de mémoires de conditionnements et de réactions, nous nous heurterons à du désespoir et découragement puisque nous donnons notre énergie à quelque chose d’illusoire.
Lorsque nous comprenons que nous n’avons rien à changer, mais que nous pouvons nous sentir en Paix au sein-même des situations ou des fréquences qui ne nous ressemblent pas, nous n’avons alors plus rien à contrôler ou à vouloir « combler ». Le désir d’un comblement quelconque relève d’une version limitée de la perception humaine, c’est-à-dire, celle de l’ego, celle du cerveau, celle de la rationalité, de l’auto-insuffisance, de l’autocritique, etc.
Tandis que lorsque nous vivons dans la Conscience et l’Amour de nous-même, nous ne demandons pas à être compris ou aimés par l’extérieur, nous arrêtons de crier à l’injustice car tout part de notre intériorité profonde, qui est manifestée à l’extérieur, tant que l’on ne balaiera pas devant notre porte, cela s’exprimera de plus en plus intensément à l’extérieur et c’est tout simplement un appel au vivant, la vie qui reprend ses droits.
Vouloir la justice à l’extérieur c’est nourrir le piège de la dualité, c’est renforcer les forces d’involution, c’est densifier ce que l’on veut changer, c’est devenir de la nourriture, soi-même, car une fois de plus nous donnons et dirigeons notre énergie vers l’extérieur et notre attention est détournée de notre vraie mission, celle d’être dans la confiance et notre puissance.
Demandons et veillons à ce que toute peur, toute colère, toute domination, toute manipulation, toute dévalorisation, détestation ou humiliation soient reconnues en nous d’abord, éclairées et transmutées dans l’esprit de chacun et ainsi rendues disponibles dans la conscience collective.
Lorsque nous modifions quelque chose en nous-mêmes, nous transfigurons le monde autour de vous.
Puisqu’il n’existe qu’une seule Conscience, un unique réseau de pure Lumière, interconnecté à l’Infini dans l’Amour divin, la Présence Consciente de chacun, suscite l’élargissement de la conscience collective. C’est un fait !
Toutefois, les plus endormis, les moins avertis ne peuvent pour le moment tenir ce rôle, non qu’ils n’en soient pas capables, mais parce qu’ils n’ont pas encore fait le choix conscient de ne suivre que les Chemins de la Lumière.
Il s’agit de désenfouir en soi toutes les dispositions d’ouverture innées que chacun porte en son Cœur, toutes les capacités éclairées de notre Essence, notre Puissance divine, captées, confisquées, anesthésiées, détournées, emmurées à dessein par les énergies involutives qui nous séquestrent et ont cherché à asservir la Planète depuis des millénaires, jusqu’à ce jour….
Mais aujourd’hui pourtant, un torrent d’énergies pures se déverse sur la Terre depuis le Soleil Central, et vient faire voler en éclats les barricades de nos Cœurs endormis, affaiblis.
Toutes les résistances humaines, les enkystements du mental, les mémoires cellulaires, karmiques, transgénérationnelles, les fausses-croyances, les superstitions, les comportements primitifs, tout cela et tant d’autres choses encore sont révélées (apocalipsis en grecque veut dire dévoilement).
Chacun peut librement maintenant s’engager à honorer ce que son Âme a projeté de vivre en Œuvrant dans la densité, à travers le véhicule d’incarnation qui est le sien.
Il s’agit par conséquent d’une prise de conscience intérieure, incompatible avec le matraquage extérieur des injonctions assénées quotidiennement. C’est pourquoi quand nous nous laissons influencer par ce que nous indiquent les medias, quand nous démontrons de l’intérêt pour soutenir tel raisonnement, ou en discréditer un autre, quand nous cautionnons, les Systèmes en place, quand nous nous comportez selon la norme…., nous alimentons les concepts de la dualité, de l’agressivité car nous voulons au non de la justice avoir raison et ramener tous les êtres à ce que nous croyons, nous nourrissons ainsi ce qui est mis en place pour étouffer notre puissance au service de la lumière et le divin en nous.
Energétiquement, nous symbolisons un terrible spectacle, c’est comme si tous les jours, nous étions en train de fouiller des poubelles, dans l’espoir compulsif et toujours renouvelé d’y découvrir une pépite…
De plus, même si nous prétendons être détachés des informations que nous écoutons, comprenons qu’à notre insu, les « informations » que vous recevons, inscrivent dans notre inconscient et plus grave, dans notre champ vibratoire, une certaine idée de l’état du monde tel qu’on souhaite nous le présenter, de manière à réduire notre enthousiasme, notre créativité et votre certitude de pouvoir rejoindre les vibrations d’amour.
La forme n’est que le miroir qui nous renvoie l’état matérialisé des énergies entretenues et dispensées par notre esprit… Lorsque nous oublions que nous sommes immergés en permanence dans cette puissance de vie, que la séparation n’a jamais existé ailleurs que dans notre mental, que nous sommes donc toujours en sécurité sous la guidance divine…, quand nous l’oublions, nous maintenons la cristallisation des formes dans leurs aspects les plus denses. Nous devrions permettre la transformation de tout contexte dans la Lumière, en apprenant et en cultivant notre faculté d’Acceptation de ce qui EST, l’égo résiste et veut agir, corriger, redresser, punir, se venger, voyons cela.
Découvrons l’art de s’imprégner de l’instant présent, au lieu de lutter éternellement parce que la part humaine n’est pas « satisfaite » dans ses objectifs restreints.
Nous pouvons voir la vie qui veut revenir à l’endroit du miroir car nous vivions de plus en plus jusqu’à maintenant dans une pauvreté d’esprit et mendicité de sécurité isolante, comme des robots télécommandés et nous perdions cette petite note de vivant sur notre chemin de vie autrement dit nous perdions l’essentiel, voyons ce chaos extérieur comme un réveil pour retrouver notre pleine puissance et joie de vivre. Échangeons notre besoin de sécurité sclérosante contre de la liberté et confiance que nous sommes plus grand que notre peur, que nous sommes relié au grand champs quantique de l’intelligence et de la force de vie
Nous donnons la suprématie à la matière et au contrôle, au « risque zéro » mais la vraie suprématie doit être dans Foi, notre confiance en l’Amour et en l’Abondance de l’univers plutôt qu’en notre quête de savoir mieux que les autres, d’avoir mieux compris que les autres qui révèle une peur originelle de ne pas vouloir mourir, et pourtant la matière mourra et passera. Lâchons toute l’importance de nos histoires qui passent et plongeons dans l’océan de vie au mille mystères, à la puissance douce et réconfortante car il reflète ce qui nous sommes déjà et que nous pouvons ressentir tout au fond de nous.